Actualité des opérateurs téléphoniques en France

5g

Publié le : 12 décembre 20184 mins de lecture

Dans la course à la 5G, la France n’a pas la meilleure place et on laisse même entendre qu’elle figure parmi les derniers dans la liste. Si les autres pays européens ont déjà lancé leurs enchères pour cette fréquence, la France attendra encore l’année prochaine pour envoyer l’appel à candidatures. Pour l’instant, l’Hexagone semble rester dans le flou total pour ce qui est du réseau 5 G. Pour cela, nous allons nous appréhender sur le fameux réseau 5G tant attendu.

Pourquoi attendre ?

Si les autres pays européens sont déjà bien avancés dans cette mise en place des fréquences 5G, pour la France, l’ARCEP est encore en pleine étude. En effet, cette institution effectuera une consultation publique pour voir les modalités d’attribution des fréquences. L’ARCEP étudie aussi les possibilités de mutualisation des réseaux. Pour la France, on ne sait pas encore si la 5G sera installée pour assurer une couverture nationale ou locale et si les fréquences seront attribuées aux opérateurs internet comme Ciel Telecom ou à d’autres acteurs.

Une longue attente pour éviter tout gaspillage

Si l’ARCEP prend tout ce temps pour effectuer ces études, c’est pour éviter de passer par le même cas que l’Italie. Pour ce qui est des enchères, l’Italie est actuellement à plusieurs milliards d’euros. Le système italien d’enchères mis en place pour l’attribution des fréquences a été conçu de manière à ce que les enchères augmentent de façon insensée. Ces enchères vont toujours continuer de monter tant qu’il y a des acteurs qui sont prêts à payer le prix. Actuellement, les opérateurs italiens ont déjà donné plus de 5 milliards d’euros et pourtant, tout cet argent ne va pas dans le déploiement du réseau 5 G.

Une concentration sur le déploiement du réseau 4G

Les opérateurs français comme Ciel Telecom semblent désintéressés par l’achat des fréquences 5G, car ils sont encore très occupés. En effet, l’Administration leur a demandé de finir le déploiement du réseau 4G sur toute la France et surtout dans les zones reculées. Les travaux pour ce déploiement demandent un très grand budget qui va à quelques milliards d’euros. Ces opérateurs internet sous-entendent d’ailleurs qu’il n’est pas si pressé d’utiliser un réseau 5G si les terminaux qui y correspondent sont indisponibles sur le marché français. Les abonnements téléphoniques avec réseau 5G commenceront à arriver en France à partir de 2019.

Le calendrier général du déploiement de la 5G

Pour cette année, l’ARCEP s’est concentrée sur les études et d’un autre côté, il y a le Parlement et le Conseil qui s’activent pour adopter le Code européen des communications électroniques. Pour l’année prochaine, on peut espérer l’attribution de la bande 700 MHz et l’ouverture des premiers services 5 G. Il est à rappeler que pour 2019, le réseau 5G ne sera utilisable que dans quelques villes. Le déploiement du réseau se poursuivra et normalement la bande 700 MHz sera disponible dans plusieurs villes. C’est seulement en 2025 qu’on peut espérer un réseau plus opérationnel.

Plan du site